En résidence sur le massif du Brézouard

À partir de septembre 2022, Rodéo d’âme prend ses quartiers sur le massif du Brézouard pour une année de résidence artistique !

Un proverbe affirme qu’on ne peut jamais voir une montagne dans sa totalité, mais seulement un versant de cette montagne. Il en est ainsi du Brézouard, ce massif à la croisée de deux vallées aux identités aussi anciennes que complexes. Les habitants du Brézouard partagent le même milieu, résident sur la même montagne, mais ne perçoivent pas nécessairement qu’ils cohabitent dans les traces laissées par les uns et les autres. Finalement, chacun ne perçoit peut-être qu’un versant de la montagne : celui qui lui est le plus proche. L’autre, le voisin, l’étranger, reste toujours un peu au-delà, ailleurs, dans une autre vallée. Mais il suffit de grimper au sommet pour embrasser cela d’un même regard. Pour comprendre que la montagne est avant tout une histoire de partage, de vivre ensemble, de cohabitation.

Rodéo d’âme a répondu à un appel à résidence d’une année intitulé « Des traces au Brézouard, dialogue entre habitants, scientifiques et artistes »… et nous sommes heureux de vous annoncer que nous partons nous installer un an, en territoire welche et dans le Val d’Argent, pour y mener plusieurs projets à la rencontre des habitants du massif en connectant enjeux scientifiques, citoyens et artistiques. Au programme : veillées poétiques chez l’habitant et en refuges, une fresque murale participative, la création d’une pièce de théâtre documentaire, dessinée et musicale, des expositions, l’édition d’un livre…

Retrouvez sur cette page et sur nos réseaux sociaux (Facebook : Rodéo d’âme / Instagram : Bulli_Tour_Europa) un aperçu de nos productions en cours !

Première étape de la résidence : itinérances à pied à la rencontre des habitants du massif

Début octobre, Claire Audhuy et Baptiste Cogitore ont lancé la résidence par une itinérance à pied d’une semaine à la rencontre des habitants du massif. Durant toute la semaine, ils sont allés de porte en porte du côté d’Aubure, de Lapoutroie et du Bonhomme et ont rencontré entre autres un bûcheron, un débardeur, un comédien, des marionnettistes, un tatoueur, une fermière et un ancien des brigades vertes. L’occasion idéale pour commencer à s’imprégner de l’atmosphère du Brézouard et repérer les premières traces qui formeront le fil rouge des projets à venir de la compagnie.

Dès novembre,  l’itinérance a repris sur l’autre versant du Brézouard, du côté de Sainte-Marie-aux-Mines. Claire Audhuy et Baptiste Cogitore sont repartis sur les routes du massif pour rencontrer ses habitants : fabricants de jouets en bois, archiviste, potière… Autant de rencontres et de tranches de vie collectées, qui seront transformées artistiquement.

Deuxième étape de la résidence : hiverner pour laisser infuser et construire les projets

L’étape suivante a eu lieu en décembre avec deux semaines d’hivernage durant lesquelles les deux artistes ont fait le tri de la matière collectée et ont réfléchi aux formes artistiques sous lesquelles la retranscrire. Les premières réjouissances arriveront ensuite en 2023, avec notamment des veillées poétiques pour ouvrir l’année.

Troisième étape de la résidence : l’équipe s’étoffe pour donner forme aux projets

L’équipe s’étoffera dès janvier 2023 pour entrer dans le vif du sujet et démarrer la création des différents projets artistiques et documentaires. Équipés de leurs pinceaux, couleurs et instruments, la plasticienne Sherley Freudenreich, la musicienne Alexandrine Guédron et l’illustrateur Maxime Garcia rejoignent Claire et Baptiste afin d’entamer à leurs côtés les récoltes de chants, de portraits, de paysages

Le planning des rencontres à venir se précise en belle compagnie !

Découvrez en images et en musique le résumé de la première semaine d’immersion de la plasticienne Sherley Freudenreich et la musicienne Alexandrine Guédron sur le Brézouard, où elles ont rejoint Claire et Baptiste !

Les dates à venir :
  • Samedi 11 février, 18h00, salle du centre socioculturel du Val d’Argent : ciné-débat autour du film de Baptiste Cogitore Le Fantôme de Theresienstadt, en présence du réalisateur (entrée libre).
  • Vendredi 10 mars, 20h30, cinéma Le Cercle (Orbey) : ciné-débat autour du film de Baptiste Cogitore Le Fantôme de Theresienstadt, en présence du réalisateur (tarif : 6€, tarif réduit : 5€).
  • Samedi 11 mars, 19h00, veillée poétique à Kermodé : Prendre forêt. Auberge espagnole, apportez chacun une bougie et un photophore. Réservation gratuite et obligatoire : rp.rodeodame@yahoo.fr
  • Dimanche 12 mars, 15h00, veillée poétique à la Graine Johé : J’ai rêvé que mon pull était ma maison.

Le Collectif Rodéo d’âme a été choisi suite à un appel à candidatures du Parc naturel régional des Ballons des Vosges pour la nouvelle résidence « Artistes et Territoire » proposée dans le cadre du projet « Des traces au Brézouard » initié par l’Université de Strasbourg. 

En partenariat avec le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, le service culturel de l’Université, Le Jardin des sciences, les communes d’Aubure, Lapoutroie, Le Bonhomme, Sainte-Marie-aux-Mines, la Communauté de communes du Val d’ Argent, l’Observatoire Hydro-Géochimique de l’Environnement, la DRAC Grand Est, la Communauté de communes du Val d’Argent, les PEP La Renardière, la Collectivité européenne d’Alsace. 

Avec le soutien technique et financier de la Collectivité européenne d’Alsace dans le cadre du dispositif de Rebond culturel, la Région Grand Est, la Direction des Affaires Culturelles Grand Est, des communes d’Aubure, de Lapoutroie, du Bonhomme, de Sainte-Marie-aux-Mines et de la Communauté de communes du Val d’Argent.