Les Robes grises

Une exposition d’oeuvres concentrationnaires clandestines & d’archives issues des collections du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

Du 3 février 2012 au 8 mai 2012 à Besançon

Résistante déportée dans le camp de concentration de Ravensbrück, Jeannette L’Herminier n’avait jamais dessiné auparavant. C’est en quarantaine qu’elle aperçoit un crayon par terre. Elle le ramasse, le cache dans un pli de sa robe, et le ressortira ensuite pendant l’appel ou les pauses. Ses dessins représentent toujours les femmes dans des positions très élégantes ; elles sont restées coquettes comme si les conditions de déportation n’avaient en rien détruit leur féminité. Pourtant, sortes de spectres volants, ces portraits de femmes n’ont jamais de visage.

Les manuscrits de l’ethnologue Germaine Tillion, camarade de déportation de Jeannette L’Herminier à Ravensbrück, mettent en lumière la vie concentrationnaire et la force de l’amitié entre les déportées. Des témoignages inédits d’anciennes camarades de déportation viennent dialoguer avec les œuvres.

« Alors mes camarades se sont liguées entre elles et de bouche à oreille, on a su que j’avais un crayon et que je pouvais peut-être dessiner. Elles ont pensé également que cela pouvait être des témoignages intéressants et tout le monde m’a donné du papier ; si bien que j’ai pu rapporter une soixantaine de dessins. »

Équipe

Coproduction | Rodéo d’âme – Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg – Les Médiathèques de Strasbourg – Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon (MRD).
Commissaire de l’exposition | Claire Audhuy
Conseiller historique | Robert Steegmann
Graphisme de l’exposition | Pauline Steib
Merci à Baptiste Cogitore & Marie-Claire Ruet, du MRD


Le catalogue Les Robes grises

Catalogue en vente, 10 euros, édité en février 2011. Disponible auprès de Rodéo d’âme.